• Je sélectionne mon projet
  • Je sélectionne un partenaire
  • Je fais ma demande en ligne
raccordement erdf

Les différentes étapes et les impératifs d’un raccordement ERDF

Par dgiuoutsourcia22, le 23/04/2018

Quand une nouvelle maison est bâtie, qu’il s’agisse de votre premier logement ou d’une résidence secondaire, il faut effectuer un raccordement ERDF pour l’électricité. Sauf pour le cas où les habitants, souhaitant être autonomes, produisent eux-mêmes leur propre énergie grâce à des éoliennes ou des plaques solaires. Il faut savoir que même en étant raccordé à ERDF, il est possible d’avoir de l’énergie verte ou renouvelable. C’est le cas par exemple avec le fournisseur d’énergie Ilek.

Les Pré-requis à un raccordement ERDF

Le premier point à savoir quand on a une nouvelle maison à raccorder à ERDF, c’est de différencier le gestionnaire de réseau électrique d’un fournisseur d’électricité. Il est possible de faire des changements de contrat d’EDF à ENI ou vers un autre fournisseur, avec Engie, le raccordement est facilité. Par contre, la gestion du réseau est un monopole détenu par ERDF.

Le rôle d’ERDF dans le raccordement

Le gestionnaire du réseau électrique est la société qui assure l’acheminement du courant d’un générateur à chaque domicile. Tous les travaux à effectuer à partir du compteur électrique vers l’extérieur sont à effectuer par ERDF.

À part les frais de raccordement, ERDF ne fait rien payer aux consommateurs, ce sont les fournisseurs d’énergie qui font parvenir les factures mensuelles. Par contre, si le raccordement est du ressort exclusif d’ERDF, un particulier peut quand même s’adresser à un fournisseur d’énergie pour demander d’avoir de l’électricité. À ce moment, c’est le distributeur qui sert d’intermédiaire entre les deux parties. Pour le raccordement, Engie, ENI ou EDF transmet les informations d’un côté comme de l’autre. Il facilite les démarches pour le consommateur qui est le plus souvent dépassé par la multiplicité des étapes à faire.

Étude de faisabilité d’un raccordement ERDF

Quand une demande de raccordement parvient à ERDF, il procède à une étude de faisabilité. Le résultat de cette étude est résumé dans une proposition de raccordement. Il s’agit d’un document énumérant la nature et les détails des travaux qu’il y aurait à faire. Seront aussi notés dans cette proposition le calendrier prévisionnel du raccordement et les charges financières qui en découleraient.

Dans certaines situations, la maison est un peu isolée. Il faut alors faire une extension du réseau de distribution. Ce procédé étant plus ardu, le devis varie en conséquence. Dans tous les cas, aucun travail de raccordement à ERDF ne peut commencer tant que le client n’accepte pas tous les termes de la proposition.

Les différentes étapes du raccordement ERDF

Le devis de raccordement à ERDF que le client reçoit est valable pour une durée maximum de trois mois. Le client doit donner son consentement avant la fin de ce délai. Si ce laps de temps est dépassé, le gestionnaire de réseau considère ce silence comme un rejet de la proposition. Aucun travail n’est alors entrepris. Par contre, si le consommateur donne son accord, alors, ERDF initie les démarches pour que la maison soit approvisionnée en électricité.

Le raccordement ERDF au réseau électrique

Les premières étapes sont sensiblement les mêmes que ce soit pour un raccordement ERDF ou un raccordement ENGIE. La première chose à faire est de leur adresser une demande. Dans le cas d’une demande directe sans l’intermédiaire d’un fournisseur, la meilleure façon de procéder est par lettre recommandée avec accusé de réception à Enedis (ERDF). Des documents seront alors demandés pour que le gestionnaire puisse avoir une idée précise de l’emplacement de la maison et des besoins du consommateur. Parmi ces documents figurent une copie du permis de construire, un plan de situation, un plan de masse, une image aérienne du terrain, une lettre d’engament à payer les travaux et une mention de la puissance de raccordement souhaitée.

La réponse d’ERDF parvient au consommateur sous la forme d’un devis. Jusque-là, le client n’a encore rien à payer. L’établissement de ce devis est totalement gratuit. Si vous acceptez la proposition, les différentes autorisations sont alors demandées auprès de l’administration et les travaux peuvent commencer.

Après le raccordement ERDF, la mise en service

Une fois la maison raccordée à ERDF, il faut songer au raccordement Engie ou à un autre fournisseur. Il faut donc souscrire à un contrat d’électricité. Cela peut prendre quelques jours, donc, le mieux est de franchir cette étape avant la fin des travaux pour faire au plus vite. Dans le cas où c’est par l’intermédiaire d’un fournisseur comme Engie que le raccordement au réseau est demandé, la mise en service ne nécessite alors aucune démarche particulière du client.

Avant la finalisation du raccordement par Engie ou n’importe quel fournisseur par la mise en service de l’électricité, il faut que le propriétaire de la maison présente un document attestant que les installations qui sont à l’intérieur sont bien sécuritaires et suivent bien toutes les normes établies. Ce certificat ne peut être délivré que par un organisme agréé.