• Je sélectionne mon projet
  • Je sélectionne un partenaire
  • Je fais ma demande en ligne

Total et Direct Energie se rapprochent officiellement

Par Guillaume, le 20/04/2018

C’était dans les petits papiers depuis quelques semaines déjà et c’est désormais officiel : Total et Direct Energie se rapprochent !

Voici le communiqué envoyé par Direct-Energie à ses client pour annoncer la nouvelle :

Bonjour, 

Il y a 15 ans, nous avons créé Direct Energie pour offrir aux consommateurs une alternative aux monopoles historiques. Plus que jamais, nous sommes convaincus que la concurrence dans l’énergie est un élément déterminant de la transition écologique. Durant toutes ces années nous n’avons eu de cesse de vous proposer des offres plus compétitives, d’innover pour mieux vous servir et de vous accompagner dans la maitrise de votre consommation. Grâce à vous, nous avons prouvé qu’une alternative est possible. 

Notre ambition est portée par notre envie d’innover et de vous simplifier l’énergie. Ces valeurs, nous les partageons avec Total, qui s’est pleinement engagé dans la transition énergétique. En quelques années, le Groupe est devenu un acteur majeur de l’énergie dite « bas carbone », plus respectueuse de l’environnement, en multipliant ses investissements notamment dans la production photovoltaïque et le stockage d’énergie. 

Aujourd’hui, l’expérience et les compétences acquises par les deux entreprises dans ces domaines sont complémentaires et c’est pourquoi Direct Energie et Total ont annoncé ce matin un projet de rapprochement. Ensemble, nous nous donnons les moyens d’accélérer notre développement dans ces secteurs qui constituent un enjeu majeur pour l’avenir.

Direct Energie qui est aujourd’hui le numéro 1 des fournisseurs d’energie alternative en France avec près de 2,6 millions de clients va en quelque sorte fusionner avec Total en lui cédant 74% de ses parts. Direct-Energie restera en tant que tel dans sa communication et vis à vis de ses clients comme expliqué dans son communiqué mais sera désormais rattaché au groupe Total pour créer une entité de plus de 4 millions d’utilisateurs ensemble. En rachetant Direct Energie, Total souhaite se positionner comme le Leader des fournisseurs d’électricité et gaz en France. Total était déjà bien implanté sur le marché notamment avec le rachat de Lampiris en 2016. Il avait par la suite lancé son offre « Total Spring », en reprenant celle de Lampiris.

En investissant dans Direct Energie, il passe nettement devant ses concurrents comme Eni, Happ-e, Ilek…. et rejoind Engie qui compte également environ 4 millions d’utilisateurs.

Un marché en plein mouvement

Total rachete direct energieDirect-Energie a mis 14 à se créer une clientèle stable et toujours en expansion. Ca a mis du temps et les français ne changent pas de fournisseur d’énergie encore si facilement. Mais désormais tout leur est facilité pour le faire. Les comparateurs de prix leurs permettent de se rendre vraiment compte de l’économie qu’ils peuvent réaliser, des publicités à la TV en parlent régulièrement (notamment Engie et Direct Energie très actifs sur cette partie), les durées d’engagement ont été abolie afin de permettre de résilier très facilement… On est un peu sur le même système que la concurrence dans les télécoms.

Cette concurrence a bien sûr engendré une baisse des prix allant de -5 à -15% par rapport au tarif en vigueur de chez EDF. Total promet de continuer cette baisse des prix pour continuer de récupérer toujours plus de client. En effet, en regroupant Total, Lampiris et Direct Energie, ils souhaitent maintenir une forte croissance tout en réalisant des économies d’échelle dans ces services.

Aujourd’hui EDF couvre encore 83% des abonnés sur le marché francais, donc tout est encore à faire pour les nouveaux fournisseurs d’énergie !

EDF n’a pas encore réagit par rapport à ce rapprochement dont il est le principal menacé avec une perte de 100 000 clients chaque mois (selon la CRE). Ils ne souhaitent pour autant pas rentrer dans une guerre des prix et mise sur l’historique de sa relation avec les Français.

 

 

Abonnement heures pleines heures creuses

Opter pour un abonnement de base ou passer aux heures pleines / heures creuses ?

Par Guillaume, le 10/11/2016

Pourquoi définir des heures pleines et des heures creuses qui font varier le prix du kWh avec des tarifs différents selon les fournisseurs d’électricité ? Parce que dans le courant de la journée, on constate un pic de consommation d’électricité – généralement en début de soirée – au cours duquel des moyens de production coûteux sont mis en œuvre afin d’assurer l’équilibre entre production et consommation. C’est pour inciter à déplacer une partie de la consommation vers les plages horaires moins saturées qu’a été mis au point le système des heures creuses. Mais est-il intéressant pour vous d’opter pour l’abonnement heures pleines heures creuses (HPHC) ?

Abonnement heures pleines heures creuses

L’abonnement heures pleines heures creuses : comment ça marche ?

Comment fonctionne un abonnement d’électricité heures pleines heures creuses ? Partons tout d’abord de l’abonnement de base : le prix du kWh ne varie pas en fonction des heures de la journée, il est donc facturé à un prix fixe. Au contraire, dans le cadre de l’abonnement heures pleines heures creuses, le prix du kWh varie tout au long de la journée et de la nuit. Les heures pleines sont les heures de pic de consommation et les heures creuses (principalement la nuit) sont les heures correspondant à une consommation d’électricité plus faible. Dans le cadre d’un abonnement heures pleines heures creuses :

  • Le prix du kWh en heure pleine est supérieur au prix de base (prix fixe facturé dans l’abonnement de base)
  • Le prix du kWh en heure creuse est bien inférieur au prix de base
  • Le coût du forfait en HPHC est supérieur au coût du forfait de base

Tout savoir sur les plages horaires d’heures creuses

Il faut savoir qu’il existe deux types de plages horaires en matière d’heures pleines et d’heures creuses. Soit les heures creuses sont réparties sur la nuit uniquement – ce qui n’est pas le cas de figure le plus intéressant car c’est généralement la période ou les ménages consomment le moins d’électricité. Soit les heures creuses sont réparties dans la nuit et en début d’après-midi, ce qui est d’ores et déjà un peu plus intéressant.

Comment s’effectue la répartition des plages horaires de votre logement en matière d’heures pleines et d’heures creuses ? Ces plages horaires sont déterminées par le gestionnaire de réseau ENEDIS (anciennement ERDF) qui indique sur son site que les heures creuses « sont fixées localement par Enedis, de façon non discriminatoire, en fonction des conditions d’exploitation et de la capacité locale des réseaux publics ».

chaudiere-electrique

Heures pleines heures creuses en quelques chiffres

Afin de mieux se représenter les variations du prix du kWh et des forfaits d’électricité en fonction des heures pleines et des heures creuses, voici quelques chiffres clés :

  • 31 millions de compteurs électriques en France pour les particuliers
  • Plus de 50% des compteurs en option de base
  • 8 heures creuses dans la journée à -25% par rapport au tarif de base
  • 16 heures pleines dans la journée à +10% par rapport au tarif de base
  • Le forfait HPHC est environ 20% plus cher que le forfait de base

Dans quelles conditions le tarif heures pleines heures creuses est-il avantageux ?

L’option heures pleines heures creuses dépend de votre profil de consommation d’électricité et est particulièrement avantageuse dans le cas où vous consommez beaucoup d’électricité (en majorité pendant les heures creuses) et où vous possédez un chauffe-eau et un chauffage électriques. Lorsque vous analysez vos pics de consommation d’électricité personnels, il est avantageux pour vous de passer aux heures pleines heures creuses si vous constatez que :

  • Vous consommez beaucoup d’électricité
  • Vous possédez un chauffe-eau et un chauffage électriques
  • Les heures creuses de votre logement correspondent à vos plages de consommation d’électricité
  • Vous avez la possibilité de programmer votre gros électroménager (machine à laver, lave-vaisselle, sèche-linge…) sur les heures creuses

Par ailleurs, pour déterminer si les heures creuses sont avantageuses pour vous dans le cas où vous disposez déjà de cette option, vous pouvez le calculer avec précision grâce à la méthode suivante. Il faut commencer par relever les consommations heures pleines et heures creuses de l’année précédente (informations présentées sur votre facture d’électricité annuelle). Relevez ensuite les tarifs de base et les tarifs HPHC en vigueur chez votre fournisseur d’électricité correspondant à la puissance de votre compteur d’électricité. Enfin, il vous reste à multiplier votre volume de consommation par les tarifs indiqués puis à comparer les résultats en forfait de base et en forfait heures pleines heures creuses.

N’hésitez pas à comparer les différents forfaits d’électricité proposés par EDF mais également par les fournisseurs d’énergie alternatifs tels que Direct Energie ou Engie, dont les offres sont parfois plus intéressantes financièrement.

Les frais engagés et le retour sur investissement

Lorsque vous êtes actuellement en option de base et que vous souhaitez passer à un abonnement d’électricité en heures pleines heures creuses, il est probable que vous deviez engager quelques frais. En effet le forfait en heures pleines heures creuses est d’ores et déjà plus cher que le forfait de base, vous devez donc vous attendre à un surcoût forfaitaire. Ensuite, afin de procéder au changement de forfait, votre fournisseur d’électricité fait intervenir le gestionnaire de réseau Enedis pour changer les paramètres de votre compteur. Cette intervention peut coûter entre 35 et 50 euros.

En matière de retour sur investissement, si vous correspondez aux conditions exposées ci-dessus et qui rendent le forfait HPHC avantageux pour vous à priori, sachez cependant que compte tenu des frais de départ, c’est un investissement qui ne peut devenir rentable qu’au bout de plusieurs mois et parfois même de plusieurs années. C’est donc un investissement sur le long terme.

Comment passer à l’option heures pleines heures creuses

Si vous souhaitez opter pour l’abonnement heures pleines heures creuses, il faut vous renseigner sur le type de compteur que vous possédez, sur votre profil de consommateur et sur les plages d’heures creuses correspondant à votre logement. Vous pouvez ensuite contacter votre fournisseur d’électricité pour solliciter le changement de forfait et programmer un rendez-vous avec le gestionnaire de réseau d’électricité. Toutes les informations dont vous aurez besoin se trouvent soit sur votre facture d’électricité soit directement sur votre compteur.

compteur d'électricité

Quelques informations supplémentaires sur le forfait heures pleines heures creuses

Afin de vous éviter tout malentendu concernant l’option heures pleines heures creuses, sachez que :

  • Cette option n’existe que pour l’électricité et n’est pas valable pour le gaz
  • Il n’est pas forcément obligatoire de changer votre compteur pour passer en heures pleines heures creuses, certains compteurs nécessitent seulement une reprogrammation
  • Si votre compteur d’électricité affiche une seule ligne de relevé, vous êtes en option de base ; s’il affiche plusieurs lignes ou index, vous êtes en option HPHC
  • Lorsque vous êtes passé(e) à l’option HPHC et que vous souhaitez repasser à l’option de base, la reprogrammation ou le changement du compteur par Enedis est facturé au double du tarif standard
contrat électricité

Déménagement : Comment gérer son contrat d’électricité ?

Par Guillaume, le 10/11/2016

Comment gérer votre contrat d’électricité en cas de déménagement ?

Il y a tellement de choses à penser lorsque l’on déménage : faire les cartons, nettoyer l’appartement, faire appel à des déménageurs, s’assurer que le futur logement est bien libre, ne pas oublier le chat… Et parmi toutes ces pressantes priorités, il est essentiel de s’occuper de son contrat d’électricité. Un déménagement constitue d’ores et déjà un contexte suffisamment stressant, inutile de vous rajouter les complications dues à une coupure d’électricité… Même si l’éclairage à la bougie possède un charme indéniable.

 

contrat électricité

 

Car en effet, il existe plusieurs erreurs à ne pas commettre concernant votre contrat d’électricité lorsque vous déménagez :

  • Oublier de clôturer le contrat d’électricité de votre ancien logement
  • Oublier de souscrire un contrat d’électricité pour votre nouveau logement, au risque de vous exposer à une coupure d’électricité
  • Vous tromper de compteur lorsque vous voulez procéder au relevé du compteur de votre ancien ou de votre futur logement
  • Ne pas rassembler toutes les informations nécessaires lorsque vous contactez votre fournisseur d’électricité afin de clôturer ou de souscrire un contrat d’électricité

Les informations à rassembler avant de contacter votre fournisseur d’électricité, qu’il s’agisse d’EDF ou d’un fournisseur alternatif, sont les suivantes : votre relevé de compteur, vos coordonnées (nom, prénom, adresse complète etc.) ainsi que le nom de l’ancien occupant du logement si vous le connaissez.

Démarches à entreprendre pour votre ancien logement

Avant de quitter votre logement, il est important de contacter votre fournisseur d’électricité quelques jours à l’avance (une semaine, pour faire les choses correctement) afin de le prévenir de la date de votre déménagement et de votre volonté de résilier votre contrat d’électricité à cette date précise pour ce logement.

Lorsque vous contactez votre fournisseur d’électricité, vous avez donc besoin de lui communiquer :

  • Vos coordonnées (nom, prénom, adresse complète…)
  • La cause de votre départ
  • La date à laquelle vous souhaitez résilier votre contrat
  • Votre relevé de compteur

Il est important de spécifier la raison de votre départ car le déménagement est une cause légitime de rupture du contrat. Ainsi votre fournisseur d’électricité ne peut pas vous imposer des pénalités de résiliation dans ce cas de figure. Suite à cette prise de contact, vous devriez recevoir par courrier ou par mail une confirmation de résiliation de votre contrat d’électricité.

déménagement contrat électricité

Démarches à entreprendre pour votre nouveau logement

Avant d’emménager dans votre nouveau logement, nous vous recommandons environ deux semaines avant votre déménagement de commencer à vous renseigner sur les différentes opportunités qui s’offrent à vous. Autrement dit d’étudier les offres des fournisseurs d’électricité qui correspondent le mieux à votre nouveau logement. Une telle recherche comparative vous permettra de gagner du temps lorsque vous aurez emménagé dans votre nouveau logement et que vous souhaiterez souscrire un contrat d’électricité.

Lorsque vous emménagez dans votre nouveau logement, il existe deux cas de figure. Soit le compteur d’électricité du logement en question n’a pas encore été mis en service (si c’est un logement neuf par exemple), soit il a déjà été rattaché à l’électricité. Dans le premier cas, il vous faut contacter le fournisseur d’électricité de votre choix et spécifier que le compteur n’est pas encore ouvert. Vous souscrivez donc un contrat d’électricité auprès de votre fournisseur qui va procéder (par l’intermédiaire de la société ENEDIS) à la mise en service de votre compteur d’électricité. Il faudra prévoir un rendez-vous pour la mise en service du compteur et les délais peuvent varier entre une semaine et quinze jours environ.

Dans le second cas de figure, il vous suffit de contacter le fournisseur de votre choix, d’annoncer que vous souhaitez souscrire un contrat d’électricité en précisant l’adresse du logement, le nom de l’ancien occupant et le relevé de compteur à la date de votre emménagement. Vous évitez ainsi tout risque de coupure d’électricité.

L’occasion rêvée de réduire votre facture d’électricité

Le fait de changer de logement est l’occasion rêvée pour réaliser une petite étude de marché et parcourir les offres proposées tant par EDF que par d’autres fournisseurs alternatifs d’électricité. Il en existe plusieurs tels que Direct Energie, Planète Oui, Happ-e ou encore Engie. N’hésitez pas à comparer les offres de ces différents fournisseurs d’électricité grâce à notre comparatif en ligne de contrats d’électricité :

 

comparatif contrat électricité

 

Cette démarche ne doit pas être négligée car les fournisseurs alternatifs peuvent parfois, en fonction des caractéristiques de votre logement, proposer des offres plus intéressantes d’un point de vue financier que les offres d’EDF.

Contacter le fournisseur d’électricité de votre choix

Vous souhaitez contacter un fournisseur d’électricité en particulier ? Voici toutes les coordonnées et horaires d’ouverture des fournisseurs d’électricité évoqués ci-dessus :

  • EDF: vous pouvez joindre EDF par téléphone au 09 69 32 15 15 du lundi au samedi de 8h à 21h (service gratuit + prix d’appel) ou en remplissant directement un formulaire en ligne pour souscrire un contrat d’électricité

 

  • Direct Energie : si vous n’êtes pas encore client, vous pouvez demander à ce que ce fournisseur vous rappelle afin de poser vos questions ; si vous êtes client en revanche, vous pouvez appeler le 09 70 80 69 69 du lundi au samedi entre 9h et 19h.

 

  • Happ-e : ce fournisseur vous répond sous 48h si vous le contactez par mail ou vous pouvez utiliser le chat en ligne pour recevoir une réponse immédiate

 

  • Engie: Vous pouvez contacter ce fournisseur du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 13h au 09 69 39 99 93

Nous vous souhaitons bon courage pour votre déménagement et n’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement au 02 90 22 53 59 entre 9h et 19h ou par mail via notre formulaire de contact.

chauffage au gaz

Chauffage au gaz ou à l’électricité : comment faire le bon choix ?

Par Guillaume, le 10/11/2016

Faut-il privilégier un chauffage au gaz ou à l’électricité ? Evidemment ces deux systèmes de chauffage de votre logement correspondent à deux modes de consommation différents. Il est essentiel de déterminer quels sont vos besoins en chauffage avant de faire le choix entre chauffage au gaz ou à l’électricité. Découvrez quels sont les avantages et inconvénients de chaque système ainsi que des préconisations en fonction de votre profil de consommation.

Chauffage au gaz ou à l’électricité : se poser les bonnes questions

chauffage au gaz

Dans quel contexte se pose-t-on la question du choix entre chauffage au gaz ou à l’électricité ? Bien souvent lorsque l’on fait construire un logement ou lorsque l’on doit remplacer son système de chauffage. Car la plupart du temps, les logements sont d’ores et déjà équipés, soit au gaz soit à l’électricité, et les coûts à engager pour remplacer ou changer de système de chauffage sont parfois dissuasifs. Même lorsqu’on est dans la situation de devoir absolument changer de système de chauffage, la première question à se poser est la suivante : ma commune est-elle desservie en gaz naturel ? Car ce n’est pas le cas de plus de 50% des communes française, en particulier pour les petites agglomérations.

Si vous avez effectivement le choix entre chauffage au gaz et chauffage à l’électricité, concentrez-vous dans un premier temps sur votre propre profil de consommation et posez-vous les bonnes questions :

  • Quelle est la taille de mon logement ?
  • Combien de personnes occupent mon logement ?
  • Mon logement est-il bien isolé ?
  • Par rapport au climat, quels sont mes besoins en chauffage ?
  • Quelles sont mes habitudes de consommation ?
  • Est-ce que je veux privilégier le confort ou l’efficacité énergétique ?

Lorsque vous avez réussi à déterminer de façon relativement précise votre profil consommateur en matière de chauffage, vous pouvez alors vous concentrer sur les inconvénients et avantages du chauffage au gaz ou à l’électricité.

Chauffage au gaz : avantages et inconvénients

Le chauffage au gaz est passé devant le chauffage à l’électricité en France en 2011, notamment en raison de son confort de chauffe. En effet le chauffage au gaz présente le grand avantage de ne pas assécher l’air, de délivrer de la chaleur de manière uniforme, de permettre un contrôle précis de la température et d’être un peu moins cher sur le long terme. Ce dernier point s’explique par le fait que le gaz conserve des prix relativement stables au fil du temps. Enfin, un autre avantage du chauffage au gaz est de disposer d’une bonne efficacité énergétique, avec peu de déperdition d’énergie. C’est pour toutes ces bonnes raisons qu’il est régulièrement préféré au chauffage à l’électricité.

chaudière gaz

Cependant, le chauffage au gaz comporte également quelques inconvénients :

  • L’installation d’un chauffage au gaz est relativement complexe et extrêmement coûteuse (prévoir un budget entre 4000 et 9000€) – à noter qu’il est possible de bénéficier dans certains cas d’aides de l’Etat pour l’installation de la chaudière
  • Le raccordement au réseau de distribution est facturé par le gestionnaire de réseau (prévoir entre 400 et 500€)
  • Les prix peuvent augmenter en fonction de la distance de raccordement à couvrir et la performance de l’installation
  • Sur le plan écologique, si le chauffage au gaz est réputé plus performant que le chauffage à l’électricité, c’est un système qui libère néanmoins beaucoup de CO2 dans l’atmosphère, participant ainsi à la hausse des gaz à effet de serre

Chauffage à l’électricité : avantages et inconvénients

Le chauffage électrique quant à lui demande assez peu de travaux d’installation et la pose de l’équipement (chaudière et radiateurs) reste relativement simple – sans compter que ce sont des équipements qui demandent peu d’entretien. Le budget à prévoir pour installer un système de chauffage à l’électricité est compris entre 1500 et 4500€. Par ailleurs le système de chauffage à l’électricité dispose de plus de flexibilité dans la mesure où il est possible d’opter pour un abonnement heures pleines heures creuses si vos habitudes de consommation d’électricité s’y prêtent. Enfin il existe une grande variété de chauffages électriques – allant du simple radiateur aux panneaux radiants en passant par les planchers chauffants – qui permettent de personnaliser véritablement votre installation en fonction de vos besoins.

Cependant ce n’est pas sans raison que le chauffage au gaz a le vent en poupe en France, car le chauffage à l’électricité comporte certains inconvénients :

  • Le chauffage à l’électricité assèche l’air et garantit un confort de chauffe inférieur au chauffage au gaz
  • Les prix de l’électricité augmentent en fonction des coûts d’exploitation des centrales électriques en France
  • L’efficacité énergétique du chauffage à l’électricité est moins performante avec des variations de température fréquentes et de la déperdition d’énergie
  • Sur le plan écologique, l’électricité est en elle-même une énergie propre mais cela dépend également de la façon dont elle produite (éoliennes, centrales nucléaires, centrales à charbon)

chauffage électricité

Chauffage au gaz ou à l’électricité : préconisations

Maintenant que vous connaissez les divers avantages et inconvénients de chaque système de chauffage, il est temps de déterminer celui qui correspond le mieux à votre profil :

  • Si vous disposez déjà du chauffage au gaz, notre conseil est de le conserver : les coûts d’installation ont déjà été engagés (par vous-même ou une tierce personne) donc vous disposez a priori du système possédant la meilleure efficacité énergétique et avec un prix du gaz stable
  • Si votre logement est bien isolé, qu’il s’agit d’une petite surface et que vous n’êtes pas très nombreux à l’occuper (donc que votre consommation de chauffage n’est pas très élevée), privilégiez le chauffage à l’électricité – surtout si vous voulez une installation sur-mesure telle qu’un parquet chauffant ou si vous souhaitez opter pour un abonnement heures pleines heures creuses
  • Si votre logement est vaste, qu’il n’est peut-être pas très bien isolé et que vous êtes nombreux à l’occuper, privilégiez le chauffage au gaz – c’est un investissement rentable sur le long terme

Lorsque vous aurez déterminé la solution de chauffage qui convient le mieux à votre situation, n’hésitez pas à comparer les offres d’abonnement d’électricité et de gaz grâce à notre comparatif de contrats d’électricité et notre comparatif d’abonnements au gaz !