• Je sélectionne mon projet
  • Je sélectionne un partenaire
  • Je fais ma demande en ligne

Chauffage individuel, bientôt pour chaque logement !

Par Guillaume, le 01/08/2016

Un décret a été récemment publié dans le journal officiel, imposant à plusieurs immeubles en France l’installation des appareils pouvant individualiser la consommation d’énergie, à partir de 31 mars 2017. Cela pourrait ainsi amener à la disparition du chauffage collectif. De ce fait, chaque logement doit au plus tard en fin 2019 être équipé d’un compteur individuel de chauffage.

Un dilemme sur l’installation !

Cela a été mis en place afin de mesurer exactement la consommation de chaque foyer, pour pouvoir éditer les factures individuelles de chaque citoyen. Ainsi, tous les immeubles sont donc concernés par ce dispositif. Seuls les immeubles équipés d’un réseau de distribution d’énergie horizontal peuvent bénéficier de cette installation, alors que la majorité des immeubles en France (surtout ceux construits avant 1990) dispose d’un réseau de distribution verticale. Le principal avantage du chauffage individuel est avant tout d’avoir librement recours au type de chauffage de son choix. C’est ainsi faisable dans la mesure où les installations techniques du bâtiment correspondent au choix du chauffage. Le coût est certes onéreux, mais le chauffage individuel stabilise le prix de votre électricité et s’avère plus simple et moins cher à l’installation.

Quel chauffage individuel choisir ?

Le chauffage individuel électrique est certes le plus onéreux parmi ceux existants, à raison de 11,06 € le kW/h. Même si l’installation est un peu coûteuse, le chauffage au gaz est aussi le plus prisé du fait que c’est l’énergie la moins chère, notamment 4,23 € par 100 kW/h. Vous pouvez également opter pour le chauffage au mazout, une alternative qui ne nécessite aucun stockage. Son prix dépend surtout des variations du prix du pétrole qui pourtant change régulièrement. Le coût du chauffage au mazout est donc en général de 5,35 € par 100 kW/h. En tenant compte de tous ses types de chauffage individuel, nombreux optent aussi pour les énergies renouvelables telles que l’énergie solaire et la pompe à chaleur. Celles-ci ont comme avantages de limiter les dépenses énergétiques tout en conservant un maximum de confort.

Un choix sur le long terme

Que nous le voulions ou non, la loi sera bientôt en vigueur, ce qui nous laisse du temps pour bien choisir entre les différents types de chauffage individuel existants. En dehors des contraintes techniques et le coût d’installation assez élevé, vous disposez d’une totale liberté en optant pour le chauffage individuel répondant à votre budget ainsi qu’à vos besoins. Une étude des coûts à l’installation ainsi qu’à l’utilisation quotidienne sera donc à prévoir avant de vous lancer dans quelconque choix d’énergie pour bénéficier d’un confort à l’usage sur le long terme.

flamme verte

Le label « Flamme verte » pour une meilleure qualité de l’air

Par Guillaume, le 07/07/2016

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ou ADEME a mis en place un label « Flamme verte » pour inciter les fabricants à la production d’appareil de chauffage écologique. Le label touche 2 secteurs principaux. Il y a les appareils indépendants et les chaudières domestiques. La performance énergétique d’un appareil labellisé est traduite sous forme d’étoile.

Les critères des appareils indépendants labellisés « Flamme verte »

Les appareils indépendants regroupent les appareils à foyer fermé ou avec inserts, les poêles à bois ou à granulé et les cuisinières domestiques. Pour ce secteur, les appareils sont catégorisés selon leur combustible. Les équipements qui fonctionnent aux bois bûches sont labellisés Flamme verte avec 5 étoiles si le rendement énergétique est supérieur à 70 % avec un taux d’émission de CO de 0,30 %. Ceux à 6 et 7 étoiles ont une performance de plus de 75 % pour une émission de CO² à 0,15 et 0,12 %. Les appareils indépendants marchant aux granulés quant à eux ont le label 5, 6 et 7 étoiles pour une performance énergétique supérieure à 85, 87 et 90 % pour une émission de CO² de 0,4 ; 0,3 et 0,2 %.

Les appareils domestiques labellisés

Les appareils domestiques de chauffage rassemblent les appareils de chauffage à chargement manuel et à chargement automatique. Les chaudières domestiques à chargement manuel qui comportent 5 étoiles ont une performance énergétique supérieure à 80 % pour une émission de CO² de 700mg/Nm3. Ceux qui portent 6 et 7 étoiles ont un rendement énergétique supérieur à 87 % avec une émission de CO² de 600 et 500mg/Nm3. Pour les chaudières à chargement automatique, ceux qui ont 5 étoiles ont une performance supérieure à 85 % pour un rejet de CO² de 500mg/Nm3. Enfin, ces types d’appareils qui comportent 6 et 7 étoiles ont un rendement énergétique de plus de 87 % pour une émission de gaz de 450 et 300mg/Nm3.

Les crédits d’impôt sur l’installation d’une poêle à bois

Afin de réduire l’émission de gaz à effet de serre et pour améliorer la qualité de l’air, l’État a mis en place un système de crédit d’impôt visant à financer en partie des projets de rénovation énergétique. Ce crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE touche également les chauffages à bois. Le financement est octroyé pour l’achat et l’installation d’équipements de chauffage qui ont un rendement énergétique supérieur ou égale à 70 % avec une émission de gaz carbonique inférieur ou égale à 0,3 %. Les appareils labellisés « Flamme verte » sont les plus recommandés pour bénéficier du crédit d’impôt. Il est très important d’acheter les appareils chez un fournisseur suivant les normes et de les faire installer par un professionnel qualifié RGE ou « Reconnu Garant de l’Environnement ».

Les différents avantages du panneau solaire photovoltaïque

Par Guillaume, le 30/06/2016

L’électricité photovoltaïque est une technologie exceptionnelle qui modifie la lumière en électricité.

Le panneau solaire photovoltaïque pour l’écologie.

Le panneau solaire photovoltaïque participe étroitement à la diminution voire à la suppression des émissions de gaz carbonique, à la diminution de la pollution et à la protection des richesses naturelles. Le panneau solaire photovoltaïque contribue également à la conscientisation vers la conservation des ressources naturelles. D’autant plus que ces panneaux solaires photovoltaïques sont recyclables.

Le panneau solaire photovoltaïque pour l’économie.

Vous bénéficierez d’un taux réduit de TVA à 10 % (en 2016), si vous ne dépassez pas la puissance requise de 3 kWc (vente à EDF), vous évitez de payer des impôts supplémentaires. Sachez que vous pourrez le rentabiliser et l’amortir en le revendant à deux fois plus cher que son achat initial. Le tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque est à 25,01 c €/kWh. Vous gagnerez ainsi sur le long terme en investissement et en rendement. Il ne faut pas non plus oublier que la mise en place d’équipement photovoltaïque sur une maison augmente la valeur de celle-ci lors de son éventuelle revente. Il faut aussi parler de l’Aérovoltaїque qui est un mélange photovoltaïque et chauffage. Celui-ci connait aujourd’hui un développement considérable grâce au crédit d’impôt de 30 %.

Le panneau solaire photovoltaïque pour les côtés techniques.

Techniquement parlant, ces panneaux solaires photovoltaïques présentent une multitude d’avantages. Ils sont simples et faciles à installer. Les panneaux solaires photovoltaïques sont solides et exigent moins de réparation ce qui veut dire moins de mouvement et donc moins d’usures. Ils ont été conçus sans combustion, ce qui fait qu’il n’y aura pas de risque d’usure thermique de ses composants. Doté d’un système à la fois fiable et stable tel que la résistance aux pluies, aux rayons ultra-violets et aux variations de température, ce bijou de la technologie connait actuellement un essor technique fulgurant, et ce, depuis plus de 5ans (micro-onduleur, suivi production).

Il existe aussi les panneaux mixtes qui allient la production d’électricité avec le chauffe-eau et le chauffage solaire. Ces panneaux solaires photovoltaïques sont équipés de systèmes intelligents et procurant des progrès techniques pour l’autoconsommation énergétique 2016.

Depuis le début de l’année 2015, on constate une forte progression de l’autoconsommation énergétique à travers les panneaux photovoltaïques. Ce côté autonome demeure le premier attrait de cet appareil révolutionnaire.

Prix de l’électricité 2016 : tarifs stables pour les ménages

Par Guillaume, le 21/09/2015

Étant dans une société moderne, nous avons tous besoin d’électricité. Cependant, le prix proposé par les divers fournisseurs n’est pas toujours stable. En effet, il y a eu plusieurs mouvements depuis quelques années et ce sont des faits qui ont fait des malheureux. La bonne nouvelle aujourd’hui c’est que les spécialistes prévoient qu’en 2016, les tarifs pour les ménages seront plus stables. Explications.

 

Les tarifs augmenteront..

Déjà en 2012, les études ont révélé que le tarif de l’électricité augmentera progressivement jusqu’en 2020. Concrètement, il s’agirait d’une augmentation d’environ 6 % par an. La bonne nouvelle c’est qu’en 2016, cette augmentation stagnera et donc, les tarifs pour les ménages seront plus ou moins stables.

Un chèque énergie pour les plus démunis en 2016

L’autre bonne nouvelle, c’est que dès 2016, les foyers les plus démunis pourront recevoir de l’aide par le biais d’un chèque énergie. Concrètement, il s’agit d’une aide concernant l’eau, l’électricité et le gaz. Cette subvention sera octroyée par le Médiateur de l’énergie et son montant dépendra des revenus des foyers qui y prétendront.

Stabilité des tarifs pour les ménages en 2016 : info ou intox ?

La stabilité des tarifs pour les ménages en 2015 aura lieu, certes, mais cela ne veut en aucun cas dire que les tarifs baisseront. Donc, d’une part, il s’agit d’une belle information, mais d’une autre part, la déception est là. Heureusement alors que grâce à la mise en place des fameux chèques énergie, il sera possible d’obtenir de l’aide.

Quoi qu’il en soit, il faut toujours se préparer à d’éventuels changements en ce qui concerne les tarifs proposés par les fournisseurs. En effet, un revirement de situation est tout à fait envisageable et on peut dire que c’est une bonne nouvelle.