• Je sélectionne mon projet
  • Je sélectionne un partenaire
  • Je fais ma demande en ligne
prix du kWh du gaz

Tous les détails concernant le prix du kWh du gaz et les options disponibles

Par Adrian, le 27/04/2018

Prix du kWh du gaz : qu’est ce qu’il change en 2018 ?

Avant de choisir un fournisseur de gaz, il est plus judicieux de découvrir les prix du kWh qu’il propose. Mais comment ses coûts sont-ils fixés ? Nous allons vous expliquer le comment et le pourquoi des prix du kWh du gaz appliqués en France cette année 2018.

Les éléments qui influencent le prix du kWh du gaz

Le coût total du kWh du gaz recouvre en premier lieu les frais fixes aux fournisseurs. Le consommateur n’a aucune prise sur ces derniers. Il s’agit des diverses taxes imposées par l’État, du coût du transport et de la distribution de l’énergie, du tarif de l’abonnement, etc. À ces frais s’ajoute le prix du kWh du gaz, qui est variable selon le fournisseur. C’est ce qui fait la différence des prix chez les distributeurs.

En ce qui concerne la fixation du prix du kWh du gaz, deux choix s’offrent aux fournisseurs :

  • Le tarif réglementé : c’est l’État qui fixe le prix du kWh par décision gouvernementale. ENGIE (ex GDF Suez) est le principal fournisseur de gaz au tarif réglementé.
  • Le prix du marché : chaque fournisseur est libre de fixer son prix. Ce sont notamment les fournisseurs alternatifs tels que Direct Energie, Eni, Total Spring… qui proposent des offres au prix du marché. Il y des fournisseurs qui proposent des prix indexés sur le tarif réglementé.

Bien comparer les prix du kWh du gaz

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, le consommateur peut souscrire une offre chez le fournisseur qui lui convient le mieux. Bien que le prix du kWh du gaz évolue sans cesse, sa qualité reste la même quel que soit le distributeur. Pour faire la différence entre les fournisseurs, alternatifs ou historiques, il est plus judicieux de se référer à leurs offres, leurs avantages financiers, leur service client…

Dans cette perspective, quiconque voulant réduire ses dépenses liées aux consommations énergétiques doit comparer tous les tarifs du kWh du gaz proposés. Il est à noter que même après avoir souscrit une offre alternative, un consommateur peut revenir à tout moment au tarif réglementé d’Engie.

Comment choisir une option tarifaire ?

Pour connaître l’option tarifaire qui répond le mieux à ses besoins, il faut prendre en compte le volume de consommation annuelle :

  • Pour une consommation inférieure à 1 MWh/an, le tarif Base est le meilleur choix.
  • Le Tarif B0 est idéal pour une consommation annuelle entre 1 et 6 MWh.
  • Si le client consomme entre 6 et 30 MWh/ an, c’est le Tarif B1 qu’il lui faut.

Le Tarif B2i, quant à lui, répond aux besoins des consommateurs qui ont besoin de 30 à 150 MWh par an.

choix de fournisseur de gaz

Comment savoir quel fournisseur de gaz choisir ?

Par Adrian, le 26/04/2018

Depuis quelques années, le marché de l’énergie n’est plus un monopole, mais un domaine où la concurrence se fait plus rude. De ce fait, bien qu’il n’y ait toujours qu’un seul gestionnaire de réseau de distribution de gaz, à savoir GRDF, les sociétés qui envoient les factures mensuelles sont plus nombreuses. Il y a beaucoup à dire sur le dossier gaz mais concernant le choix de fournisseur de gaz, les critères vont de l’évolution tarifaire à la nature du gaz fournie en passant par l’inévitable prix à payer. La qualité du service client est aussi un pondérable non négligeable.

Choix de fournisseur de gaz : les critères financiers

La priorité de tous les consommateurs est l’aspect financier de leur dépense. Tout choix de fournisseur de gaz sera influencé par le prix proposé par ces derniers. Les autres critères, bien qu’importants sont moins cruciaux, face à l’opportunité de faire des économies. En premier lieu donc, analysons le côté prix pour les fournisseurs de gaz.

Comprendre la facture pour savoir quel fournisseur de gaz choisir

Une facture de gaz est composée de plusieurs taxes qui sont les mêmes quel que soit le fournisseur de gaz choisi. Ensuite vient le prix de l’abonnement qui est fixe et ne dépend pas de votre niveau de consommation. Il faut bien prêter attention à ce tarif car il varie d’un opérateur à un autre et si ces derniers se targuent de pratiquer des prix compétitifs sur le KWH dépensé. Bien des fois, ils rattrapent leur manque sur le montant de l’abonnement.

Quel fournisseur de gaz choisir : Engie et le tarif réglementé et ceux pratiquant le prix du marché ?

Seul Engie, ancien GDF Suez pratique encore le tarif réglementé. Les autres choix de fournisseurs de gaz utilisent le prix du marché. Le tarif réglementé est fixe quel que soit l’état du marché. Le tarif libre quant à lui, bien qu’initialement inférieur au tarif réglementé peut fluctuer et connaitre une hausse considérable. Mais dans l’ensemble, les fournisseurs attirent les clients en proposant des prix particulièrement avantageux par rapport à ceux d’Engie.

Quel fournisseur de gaz choisit un consommateur responsable ?

À l’ère du réchauffement climatique, les énergies renouvelables attirent un grand nombre de consommateurs. De nos jours, en France, bien qu’il existe des fournisseurs 100% verts en électricité, l’équivalent en gaz n’est pas encore possible. Les efforts qu’ils fournissent par contre permettent de mieux choisir quel fournisseur de gaz convient le mieux aux convictions environnementales de chacun.

Quel fournisseur de gaz approvisionne en gaz non polluant ?

L’utilisation du gaz naturel rejette dans l’atmosphère des émanations de gaz carbonique qui pollue l’environnement. Depuis quelques années, le biométhane est utilisé comme substitue viable au gaz naturel. C’est un gaz résultant du traitement des déchets organiques. Aucun fournisseur ne propose encore ce gaz à 100%, mais ils varient leurs offrent de 100% gaz naturel ou avec une petite partie en biogaz. Mais à part le biogaz, l’impact environnemental de chaque gaz n’est pas identique. Il faut faire des recherches plus poussées et se renseigner auprès de chaque distributeur pour connaître l’origine du gaz que nous utilisons puisqu’il n’y a pas de guide pratique.

Choisir un fournisseur de gaz compensant le carbone

Si, jusqu’à maintenant, ce sont les entreprises écologiques qui prêtaient attention à la compensation carbone de leur activité, et donc de leur consommation en gaz. De plus en plus de fournisseurs pour particuliers investissent dans cette optique. Eni et Engie sont les plus connus dans le domaine. La compensation carbone consiste à financer des programmes de protections de l’environnement par la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ce financement provient du crédit carbone déduit de la production de CO2 par chaque consommateur. Il s’agit d’un geste écologique fort louable qui gagne de plus en plus de partisans.

Quel fournisseur de gaz propose un bon service client ?

En tant que client, nous sommes en droit d’attendre d’être bien traités par nos fournisseurs d’énergies. En effet, les consommateurs exigent d’obtenir des réponses quand ils ont des questions, des réclamations ou de l’assistance quand le besoin s’en fait ressentir.

Les services non pourvus par les fournisseurs de gaz choisis

Quel que soit votre fournisseur de gaz, ne le blâmez pas sur les désagréments liés à des interventions physiques à faire. Tous travaux concernant le gaz, la vérification de compteur ou autres sont du ressort de GRDF. Seules les réclamations portant sur la tarification ou la facturation sont du domaine de votre fournisseur. Bien entendu, il est possible de s’adresser à ce dernier pour qu’il serve d’intermédiaire avec le gestionnaire de réseau.

Choix de fournisseur de gaz : sur la qualité de sa relation client

Que ce soit face à face ou à distance, la qualité du service client est importante pour fidéliser le client. Si Eni a un taux de satisfaction client avoisinant toujours les 90 %, c’est Direct Energie qui satisfait le plus les consommateurs. Depuis 11 années consécutives, ce fournisseur a été élu service client de l’année. Peu de temps d’attente, des conseillers charmants et efficaces, un site internet pratique et facile à manier. Il ne vous reste plus qu’à choisir quel fournisseur remplit tous vos critères.

Une chaudière gaz à condensation : plus performant et économique

Par Guillaume, le 02/05/2016

Installer une chaudière gaz à condensation dans votre foyer est non seulement plus économique, mais surtout très rentable. Celle-ci vous permet de faire des économies en minimisant votre consommation de gaz. En plus, son coût est plutôt intéressant si vous examinez de près les avantages qu’elle représente.

Les avantages d’une chaudière gaz à condensation

Une chaudière à condensation assure à la fois la production d’eau chaude sanitaire ainsi que le chauffage. C’est un système de chauffage efficace, économique et rapidement rentable. Elle produit de la chaleur en brûlant du gaz. La particularité de la chaudière gaz commercialisée en ce moment c’est qu’elle utilise la vapeur d’eau contenue dans la fumée. De ce fait, avoir ce genre de chaudière chez vous vous permettra :

  • d’économiser sur votre facture de chauffage (jusqu’à 35 %)
  • de profiter d’un prix très abordable, car les chaudières gaz à condensation ne sont vendus en moyenne que 30 % de plus qu’une chaudière gaz classique.
  • de bénéficier des aides qui pourraient diminuer considérablement l’investissement : crédit d’impôt à 30 % et Prime Énergie.
  • de faire un rendement jusqu’à 110 %.

Chaudière murale et chaudière au sol : laquelle choisir ?

chaudiere-muraleCommençons par la chaudière murale, ce type de chaudière est fait pour les petits besoins de chauffage. Comme son nom l’indique, on l’installe contre un mur, sa présence est peu encombrante. Étant compacte, elle est plutôt destinée pour les maisons et appartement à petites surfaces. Côté puissance, elle ne dépasse pas en général les 25 kW. Elle n’est donc pas conseillée pour les maisons habitables à grande surface.

Quant à la chaudière au sol, elle est plus grande et plus puissante. Elle s’accompagne souvent d’un ballon d’eau chaude sanitaire de capacité supérieure à 100 Litres, elle a donc besoin d’un grand emplacement dans la cuisine ou dans la salle de bain par exemple. Sa puissance peut atteindre les 35 kW, suffisant pour chauffer entièrement un grand appartement. À part sa robustesse et son prix plus élevé, elle se différencie d’une chaudière murale par la longévité de sa durée de vie par rapport à celle de la chaudière murale (de 20 à 30 ans contre 15 ans en moyenne) et les matériaux qui la constituent (fonte, acier, inox, cuivre…).

Elle s’adapte également avec plusieurs combustibles comme le gaz, le fioul ou le bois ainsi que les énergies renouvelables.

Hausse des tarifs réglementés du gaz de GDF Suez au 1er Avril

Par Guillaume, le 05/04/2015

Le gaz fait partie de notre quotidien, c’est un fait. En effet, un grand nombre de foyers l’utilise pour se chauffer, pour avoir de l’eau chaude sanitaire et pour la cuisson des aliments. GDF Suez fait justement partie des fournisseurs de gaz les plus prisés du marché, mais ses tarifs changent souvent. En effet, une hausse de tarifs a été rapportée pour le 1er Avril. Zoom sur les hausses de tarifs du gaz de GDF Suez.

Pourquoi cette hausse des tarifs ?

Les tarifs du gaz chez GDF Suez sont définis par l’État après l’avis de la Commission de Régulation de l’Énergie. Ces tarifs dépendent de plusieurs paramètres et sont calculés pour avantager les consommateurs malgré les hausses. Ainsi, suite à une baisse de taux consécutive depuis plusieurs mois, GF Suez va augmenter son tarif de 0,58 % en Avril 2015. Bien qu’il s’agisse d’une très petite augmentation, la différence se fait tout de même sentir dans les factures de gaz.

Comment gérer cette hausse des tarifs ?

Cette hausse des tarifs du gaz touche surtout les abonnés de GDF Suez qui ont un contrat d’abonnement aux Tarifs Réglementés fixés par l’État. En effet, ces derniers subissent la hausse ou la baisse des tarifs du gaz.  En revanche, les abonnées qui possèdent un contrat au Prix Fixe ou un contrat au Prix du marché bloqué sur une, deux ou trois ans ne sont pas touchés par cette hausse des tarifs du gaz. Les personnes qui subissent cette hausse des tarifs devront tout simplement faire attention à la manière dont elles utilisent le gaz, tout simplement.

Quels sont les changements à prévoir ?

Bien que les tarifs du gaz aient augmenté de 0,58 % en moyenne en Avril 2015, selon les dernières nouvelles, il baissera de 1,16 % dès le 01 Mai 2015, ce qui est tout de même une bonne nouvelle pour ceux qui ont un contrat. En outre, avec un marché mondial du gaz qui évolue très souvent, il faut s’attendre à ces variations de tarifs. Le mieux serait encore d’opter pour une offre à taux fixe.

En 2010, le Gouvernement a renoncé à geler le prix du gaz afin de susciter une attitude responsable chez les citoyens. Quoi qu’il en soit, la Commission de Régulation de l’Énergie calcule toujours la hausse ou la baisse des tarifs du gaz en tenant compte du pouvoir d’achat des foyers.