• Je sélectionne mon projet
  • Je sélectionne un partenaire
  • Je fais ma demande en ligne

Comprendre les termes et les détails d’une facture d’énergie

Par Guillaume, le 18/05/2016

Avec les nombreuses rubriques, les différents montants affichés, et les taxes à toutes les lignes … Comprendre et lire une facture d’énergie reste une énigme pour la majorité des Français. Généralement, celle-ci comprend 3 rubriques bien distinctes : le « Prix Énergie », les « Tarifs de réseau » et les « Surcharges ».

Le « Prix Energie»

C’est le prix de vente d’électricité et/ou gaz naturel fixé par votre fournisseur d’énergie. Le prix unitaire en kWh ainsi que l’abonnement annuel varient d’un fournisseur à l’autre. Cette rubrique comprend : l’abonnement annuel, le prix du kWh et les charges payés par le fournisseur afin d’obtenir ses « Certificats verts » ou ses « Certificats de cogénération » auprès du gouvernement (uniquement pour l’électricité). Les fournisseurs peuvent ou non les facturer à leurs clients. Pour le savoir, le montant est affiché sous le terme « Contribution pour énergie renouvelable (et Cogen)» sur votre facture. Vous pourriez également y retrouver les ristournes dont vous bénéficiez au cas où vous payeriez par domiciliation par exemple.

Pour info,  le « Prix Énergie » représente +/- 45 % du montant total de votre facture annuelle pour l’électricité et +/- 65 % pour le gaz naturel.

Les « Tarifs de réseau »

Il s’agit des coûts de distribution et de transport que vous devez payer pour les câbles électriques et des conduites de gaz utilisés pour raccorder l’énergie chez vous. Plus précisément, le prix de l’acheminement de l’énergie jusqu’à votre habitation, il est fixé par le gestionnaire de réseau de votre région. Ces tarifs de réseau étaient auparavant administrés au niveau fédéral par la Commission de Régulation de l’Électricité et du Gaz (CREG), mais depuis juillet 2014, ce sont les régulateurs régionaux qui ont repris le contrôle (CWaPE en Wallonie, VREG en Flandre et Brugel à Bruxelles). Les prix affichés dépendent de votre région et selon votre gestionnaire de réseau, ils sont normalement fixés pour une durée minimum d’une année calendaire. C’est à partir de vos consommations et du prix de location de votre compteur que ces coûts de distribution et de transport sont calculés.

Les « Surcharges »

Ce sont les différentes taxes et prélèvements à payer, ils sont imposés obligatoirement par le gouvernement fédéral. Les prix affichés sont tous les mêmes pour tous les fournisseurs d’énergie et sont calculés à partir de vos consommations réelles. Ils représentent 20 % de votre consommation annuelle de gaz et 24 % de votre consommation d’électricité. Ce montant vous est d’abord facturé par votre facture d’énergie et celui-ci paye en retour la totalité au gouvernement.

Facture d’énergie impayée : que faire pour éviter la coupure d’électricité ou de gaz ?

Par Guillaume, le 26/04/2016

Nul n’est à l’abri des difficultés financières, si vous ne pouvez pas régler à temps votre facture mensuelle en énergie, réagissez vite en suivant ces quelques procédures. Cela vous évitera une coupure d’électricité ou de gaz.

Contactez votre fournisseur et les services sociaux

Aussitôt que votre facture de gaz ou d’électricité vous est parvenue, vous devez immédiatement réagir en contactant votre fournisseur d’énergie si vous n’avez pas les moyens de la régler. Cela vous permettra de bénéficier d’un échéancier de paiement afin que vous puissiez mieux gérer votre budget, et surtout évaluer si votre contrat est bien adapté à vos besoins ou pas. D’ailleurs, un conseiller devrait normalement vous informer sur vos droits aux tarifs sociaux.

Vous pouvez aussi demander de l’aide aux services sociaux qui se trouvent dans votre ville ou dans votre département, ceux-ci vous indiqueront les bonnes décisions à prendre par rapport à votre cas.

Avisez la FSL (Fonds de Solidarité pour le Logement) et le service Énergie-info

La FSL doit également être au courant de votre cas, déposez-y votre dossier. Vous pouvez soit contacter le CCAS de votre mairie, soit contacter une assistante sociale ou adresser directement une lettre au Conseil départemental. Une fois votre dossier déposé au FSL, vous bénéficiez de 2 mois au maximum avant la décision finale.

Votre dernière option c’est d’appeler gratuitement le service énergie-info sur le n° vert 0 800 112 212, un conseiller sera à votre disposition pour vous guider à faire le point en fonction de votre situation.

Les conséquences d’une facture d’énergie non réglée

Au cas où vous n’auriez pas suivi l’une des démarches précédentes, votre facture d’énergie non réglée est automatiquement considérée comme impayée, ce qui engendre quelques conséquences. Premièrement, sachez que le délai de paiement d’une facture est de 14 jours à partir de sa date de réception. Au-delà, vous recevrez un courrier de la part de votre fournisseur vous avertissant que vous avez 15 jours de plus pour payer. Après ce délai d’avertissement, un autre courrier vous informera que votre fourniture sera réduite ou bien suspendue. La réduction ou la suspension définitive se fera dans les 20 jours suivants la réception de celui-ci.

Deuxièmement, votre fournisseur pourrait rompre définitivement votre contrat en cas de non-règlement de facture. Cette décision vous sera avisée aussi par courrier. Vous serez donc dans l’obligeance de vous engager auprès d’un autre fournisseur, mais aussi de payer votre dette auprès de votre ancien fournisseur.

Comment faire des économies d’énergie ?

Par Guillaume, le 01/11/2015

Il y a différents moyens pour effectuer des économies d’énergie. Près de la moitié des Français règlent leurs thermostats pour faire des économies. Nous pouvons changer de fournisseurs d’énergie depuis 2007. Près de 64% des Français ont changé de fournisseurs d’énergie en 2014.

Budget énergétique et chauffage électrique

Environ 45% des Français règlent le thermostat de leur chauffage dans le but de faire des économies d’énergie par rapport à leurs budgets (facture de gaz, d’électricité et de fuel). Ce n’est pas un choix volontaire de leurs parts mais un choix contraint. Crise économique oblige. Qu’ils soient seuls, en colocation ou avec des enfants, le résultat est le même. Le chauffage électrique est souvent le seul moyen de chauffage. Les personnes, souvent en situation de précarité, sont donc obligés de baisser leur chauffage électrique. Il faut savoir qu’en partant de 19 degrés, baisser la température de 1 degré permet d’économiser 7% sur sa facture énergétique.

Economiser en changeant de fournisseurs d’énergie

En France, nous pouvons changer de fournisseurs d’énergie depuis 2007. Tout de même, les Français sont mal informés car près d’un foyer sur deux ignorent que le marché est ouvert. Par exemple, EDF c’est quasiment 90% de parts de marché contre 10% pour le reste (fournisseurs alternatifs). En ce qui concerne le gaz, Engie garde plus de 80% de ses clients avec un peu moins de 20% qui se sont tournés vers d’autres fournisseurs.

Changer de fournisseurs d’énergie pour économiser est pourtant simple. Sur notre site, vous pourrez comparer toutes les différentes offres des fournisseurs d’énergie et choisir celle qui vous correspond le mieux !

Les Français sont mal informés en ce qui concerne les procédures pour changer de fournisseurs d’énergie. Pourtant, ils ont tout de même été 13% à changer de fournisseurs d’énergie en 2014. Il faut savoir que près de trois­quarts des Français se soucient de leurs dépenses énergétiques. De plus, la confusion perdurent entre les deux fournisseurs GDF Suez et Engie (deux sociétés étant concurrentes). 64% des Français ont changé de fournisseurs d’énergies pour des raisons économiques.

Vous souhaitez faire des économies d’énergie ? C’est simple. Pour changer d’opérateur, il suffit de consulter les offres sur notre site et d’ouvrir un dossier. Important, il ne faut pas changer de compteur si vous changez de fournisseur.

estimation de consommation électrique

Comment estimer son niveau de consommation d’électricité ?

Par Guillaume, le 28/04/2015

Grâce à l’électricité, nous pouvons vivre confortablement en toutes saisons, mais elle n’est pas gratuite même s’il existe aujourd’hui un très grand nombre de fournisseurs d’électricité qui rivalisent d’idées pour ne proposer que des tarifs intéressants. Cependant, avant de partir à la chasse au tarif d’électricité avantageux, il est important de faire l’estimation de consommation électrique. Si cela vous intéresse, ce qui suit vous sera très utile.

Utiliser des outils spécifiques de calculs pour l’estimation de consommation électrique

Il existe aujourd’hui des outils spécifiques qui permettent de calculer la consommation mensuelle et annuelle d’électricité. Ce sont des outils gratuits dont l’efficacité dépend de votre sincérité lorsque vous remplirez le formulaire requis pour avoir une bonne estimation de votre consommation d’électricité.

Ces outils de calculs sont disponibles sur des sites officiels de l’État ou des sites indépendants axés dans l’actualité sur les énergies (https://www.gdfsuez-dolcevita.fr/estimation-prix-gaz-electricite.html#fec-etape). Non seulement ils sont utiles pour bien connaitre la consommation électrique, mais en plus, ils sont utiles pour bien choisir le fournisseur d’électricité qui propose l’offre la plus avantageuse.

Prendre compte et connaissance de la consommation d’électricité des appareils

conso-electriciteSi vous êtes doué pour les calculs, alors vous pourrez calculer vous-même votre consommation électrique. Pour cela, il vous faudra vérifier la consommation respective de vos appareils électriques et vérifier votre compteur afin de relever progressivement votre consommation électrique. Il ne vous reste alors qu’à surveiller le temps où vos appareils sont en marche et faire quelques additions pour avoir une bonne estimation de consommation électrique. Cette méthode manuelle est un peu compliquée à réaliser et les résultats peuvent être erronés.

Surveiller les anciennes factures d’électricité

Pour connaitre votre niveau de consommation d’électricité et la tendance moyenne de votre foyer en la matière, vous pourrez tout simplement vérifier régulièrement vos factures et faire vous-même votre propre tableau comparatif. Avoir sous vos yeux toutes vos anciennes factures peut vous aider à mieux comprendre l’utilisation de l’électricité chez vous, à changer votre mode tarifaire ou votre fournisseur d’électricité et à élaborer une bonne stratégie pour faire des économies d’énergie dans le futur.

En outre, la méthode la plus simple pour estimer son niveau de consommation d’électricité est d’utiliser un outil informatique destiné à cet effet. Ce genre d’outil est tout à fait gratuit, vraiment objectif et surtout, avec eux, vous aurez une bonne estimation de votre niveau de consommation d’électricité et faire les meilleurs choix.